PAUL GIERA, POETE PROVENCE, FELIBRE, 1816-1861.

Né en 1816, issu d'une famille italienne installée en Avignon, Paul Giera est un des sept premiers félibres, membre fondateur du Félibrige, en 1854, aux côtés de Joseph Roumanille, Frédéric Mistral, Théodore Aubanel, Anselme Mathieu, Jean Brunet et Alphonse Tavan. Giera est surtout connu comme ayant été l'hôte des félibres au château de Font Ségugne à Châteauneuf-de-Gadagne, même s'il apporta ses contributions à la renaissance de la langue provençale.

Giera, jusqu'alors clerc de notaire, acheta une étude en 1846, ce qui lui laissa beaucoup de temps libre, afin de faire de la poésie et de s'occuper de charité. C'est pendant une séance de charité que Giera fit la connaissance de Joseph Roumanille et de Théodore Aubanel. Se fut alors le premier regroupement de poètes provençaux. Giera, fortement influencé par ses amis, composa de plaisantes poésies provençales, qui ont été réunies après sa mort précoce dans un recueil : un liame de rasin. Ces poésies révélèrent un esprit original, enclin à la fantaisie poétique.

Frédéric Mistral qualifia Paul Giera de fin galejaire. Giera est décédé à quarante cinq ans, restant dans l'histoire du félibrige surtout comme l'hôte de Font-Ségugne. Ces quelques poésies, Giera les a signés sous des pseudonymes, ne se souciant jamais de sa future réputation. Mais il restera tout de même comme un félibre à part entière.

Vous souhaitez nous suivre sur Facebook : rien de plus simple, aimez la page sur Suivez-nous sur Facebook !


© www.notreprovence.fr

Suivez-nous sur Facebook
2006 - 2019 | Plan du site | Francais - English - Contact
Partenaires: tv-direct.fr
Comparateur en ligne Demain La Veille
© Copyright : Toutes les images et les photos de ce site ne doivent pas être utilisées sans notre accord.