CASCADE ET GROTTES DE SAINT-MAURIN, VERDON.


Nature verdoyante à Saint-Saurin Une grotte troglodyte à Saint-Maurin Les falaises de Barbin, vue de Saint-Maurin

La Réserve Naturelle de Saint-Maurin est un site naturel exceptionnel qui se trouve sur la rive droite du Verdon, entre les villages de La Palud-sur-Verdon et Moustiers-Sainte-Marie, non loin du Belvédère de Galetas. Cette réserve de près de 20 hectares est admirable à plusieurs titres. Endroit magnifique de verdure, la réserve offre aux visiteurs des cascades naturelles et des habitats troglodytes prouvant que le site fut habité depuis très longtemps.

Le site est composé de plusieurs étages de vertes prairies, où coule un petit ruisseau qui engendre des cascades à chaque changement de terrasses. Ce petit ruisseau est formé grâce aux nombreuses exsurgences de la falaise de Barbin qui surplombe le haut du site. Cette eau traverse ainsi chaque prairie, dans une ambiance fraîche et humide, où pousse une végétation luxuriante, tranchante avec les alentours plutôt arides. Ce qui rajoute encore à la beauté de ce site, c’est le dépôt du calcaire dissous dans l’eau qui se dépose sur la végétation, et qui forme des concrétions originales, des vasques ou des petites cascades. Ce phénomène géologique crée du tuf calcaire, également appelé travertin, en incorporant ces végétaux décomposés. Plusieurs grandes cascades en tuf donnent augmentent encore la beauté du paysage. Mais attention, si vous vous promenez à proximité, le tuf est une roche tendre, qui se brise facilement, et il est important de préserver ce site.


Cascade de Saint Maurin Cascade de Saint Maurin Cascade de Saint Maurin
Un autre aspect intéressant de ce site, c’est qu’il a été occupé très tôt par l’Homme. La présence d’eau continue, mais aussi les falaises en roche tendre entre chaque étage en sont les principales raisons. En effet, dans cette roche friable, les hommes ont creusé des habitations avec des petites réserves d’eau, et des passages pour accéder aux autres étages. Deux anciens habitats sont encore visibles de nos jours, notamment la « Baume Murale » qui abritait des civilisations anciennes. La première occupation pourrait remonter au Vème siècle. La première trace de Saint-Maurin dans les textes semble remonter au IXème siècle dans les actes de l’Abbaye de Saint-Victor. Les aménagements muraux de certaines grottes attestent d’une utilisation encore récente de ces lieux.

Un sentier de randonnée permet de découvrir ce site, en vous garant en bordure de la D952, à proximité de la maison cantonnière. En venant de Moustiers-Sainte-Marie, passez la maison, et garez-vous sur la droite en bordure de route. Un sentier grimpe raide sur quelques mètres et vous mène vers un panneau d’information, début de la balade, accessible aux randonneurs amateurs. Ce sentier vous fait découvrir les grottes, les ruisseaux, les cascades, mais aussi la faune et la flore du Verdon. Avec un peu chance vous croiserez des lézards verts, des chauves-souris dans les grottes, des chamois ou des chevreuils venant boire dans les petits ruisseaux, ou encore des vautours fauves à hauteur des falaises abruptes de Barbin. D’ailleurs ces falaises, autrefois réputées par les amateurs d’escalade sont aujourd’hui interdites à la grimpe, afin de préserver les vautours. La découverte de la flore abondante et endémique pour certaines comme la Sabline de Provence, émerveillera les amateurs.


Intérieur d'une grotte à Saint-Saurin La Baume Murale de Saint-Maurin Intérieur de la Baume Murale de Saint-Maurin
Vous souhaitez nous suivre sur Facebook : rien de plus simple, aimez la page sur Suivez-nous sur Facebook !


© www.notreprovence.fr

Suivez-nous sur Facebook
2006 - 2018 | Plan du site | Francais - English - Contact
Partenaire: tv-direct.fr
© Copyright : Toutes les images et les photos de ce site ne doivent pas être utilisées sans notre accord.