banniere du site www.notreprovence.fr

LE BUECH, RIVIERE ALPESTRE, AFFLUENT DE LA DURANCE.



Le Buech, vue de Serres en été

Le Buëch est une rivière alpestre qui s’étend entre Drôme et Provence. Le Buëch prend sa source à 2000 mètres d’altitude au pied de la tête du Lauzon, sur le flanc ouest du massif du Dévoluy, sur la commune de Lus-la-Croix-Haute. Tout au long de ses 85 kilomètres, la rivière traverse des paysages riches dont la végétation au doux parfum de thym et de lavande offre des sensations simples et rares. Le Buëch termine son parcours en allant rejoindre la Durance, à l’entrée de la cluse de Sisteron, dans les Alpes-de-Haute-Provence.

Orienté sud-ouest, le Buëch, également appelé « Grand Buëch » sur sa partie supérieure, du fait que le « Petit Buëch » fasse partie de ses affluents, traverse une succession de clues formant une vallée étroite et encaissée. C’est encore un torrent alpestre lorsqu’il rejoint les Hautes-Alpes, et qu’il traverse les villages de Saint-Julien-en-Beauchêne, La Faurie et Aspres-sur-Buëch, récupérant en cours de nombreux torrents venant l’alimenter. Le Buëch s’élargit en poursuivant son cours sur les plaines des Alpes. Un de ses principaux affluents, la rivière de la Chauranne, le rejoint à Aspremont, puis c’est au tour du Petit Buëch avant la traversée de Serres. Après le défilé de Serres, le Buëch se jette dans la Durance à hauteur de l’entrée de Sisteron, après avoir reçu un dernier affluent, sur sa rive droite, la Méouge.

Le Buëch est une rivière en tresses, tout comme la Durance. Cette particularité serait à l’origine de son nom : « bocca », désignant un lit de rivière en tresse. Les Gaulois l’auraient ainsi nommée « bodios », qui se traduit par « jaune ». Une autre ressemblance avec la Durance se trouve dans l’histoire des flux d’arbres en Provence. En effet, les arbres abattus dans la forêt de Durbon, à Saint-Julien-en-Beauchêne, étaient transportés par voie fluviale, par le Buëch, puis par la Durance pour atteindre ensuite Avignon. Cette activité a perduré jusqu’au début du XXème siècle, pour les besoins des chantiers navals puis des charpentes. De nos jours, le Buëch n’est plus considéré comme flottable.

La vallée du Buëch est aujourd’hui est un territoire marqué par une forte activité agricole, couplée avec le développement du tourisme vert. La vallée regroupe de nombreux habitats naturels, où se mêlent les influences alpestres et des plaines de la vallée de la Durance. Dommage que de nos jours, l’itinéraire Bis de la vallée du Rhône emprunte cette vallée, qui se retrouve polluée par les voitures, tandis que quasiment aucune activité industrielle n’est encore implantée dans cette riche vallée verdoyante, où s’entremêlent odeurs enivrantes, couleurs somptueuses et espèces animales vivant encore en état sauvage…


Le Buech, en amont du pont de Serres en été Le Buech, en aval du pont de Serres en été

Vous souhaitez nous suivre sur Facebook : rien de plus simple, aimez la page sur Suivez-nous sur Facebook !



Découvrir les rivières provençales :
- la Bléone : découvrez la Bléone, affluent de la Durance, située dans les Alpes de Haute Provence.
- le Buëch : découvrez le Buëch, rivière alpestre, affluent de la Durance.
- le Calavon : découvrez le Calavon, affluent de la Durance, située dans la partie nord du Luberon.
- la Durance : découvrez la plus grande rivière de Provence: la Durance
- la Touloubre : découvrez la Touloubre, rivière provençale qui prend sa source à Venelles et se jette dans l'étang de Berre.
- le Verdon : découvrez le Verdon, majestueuse rivière provençale aux eaux verdoyantes !

Cliquez ici pour remonter en haut de la page !

© www.notreprovence.fr

Suivez-nous sur Facebook
2006 - 2017 | Plan du site | Francais - English - Contact
© Copyright : Toutes les images et les photos de ce site ne doivent pas être utilisées sans notre accord.