banniere du site www.notreprovence.fr

LA SAINTE-VICTOIRE, MUSE DE CEZANNE.



La Montagne Sainte-Victoire peinte par Cézanne, Vue des Lauves

La montagne Sainte-Victoire est un des symboles montagneux de la Provence, au même titre que le Mont-Ventoux. Elle se situe à cheval sur les départements des Bouches-du-Rhône et du Var, dans un axe est-ouest. La Sainte-Victoire, qui aura été la muse de Paul Cézanne, culmine à 1011 mètres d’altitude au « Pic des mouches », sur son aile est. Egalement appelée « Mont Venturi », cette chaîne calcaire pyrénéo-provençale s’étale sur une longueur de 18 kilomètres entre Aix-en-Provence et Pourrières, pour une largeur, selon les endroits, de 5 à 8 kilomètres, pour une superficie totale de 160 kilomètres carrés ! Le massif se caractérise par ses parois abruptes côté sud, surplombant la vallée de l’Arc.

L’origine du nom n’est pas clairement identifiée, ou plutôt les explications avancées ne font pas l’unanimité. Le nom Sainte-Victoire viendrait vraisemblablement d’un terme celtique ou ligure comme Ventur, ou Venturius qui est le dieu ligure des hauteurs. Cette explication vient en opposition à la croyance qui veut que le nom vienne d’une victoire remportée par le général romain Marius contre les Cimbres et les Teutons dans les environs d’Aix, en 102 avant notre ère. Cette hypothèse a été balayée notamment par Frédéric Mistral, puis ensuite par des historiens. L’hypothèse conservée est donc l’appellation provençale Santo Venturi, francisé en Sainte-Victoire.

D’un point de vue géologique, la montagne Sainte-Victoire est un cas à part dans le relief alpin, tout comme l’est le massif de la Sainte-Baume. En effet, la montagne s’est formée au moment du choc ibérique avec la formation de la chaîne des Pyrénées, qui s’étirée alors jusqu’en Provence ! Plus tard, la chaine pyrénéo-provençale s’est effondrée, permettant à la mer de s’engouffrer pour former le Golfe du Lion tel qu’il est aujourd’hui. L’orientation est-ouest de la Sainte-Victoire, identique à celle des Pyrénées contraste avec l’orientation des Alpes qui est nord-sud.

Le patrimoine de la montagne de la Sainte-Victoire est diversifié. Le plus connu est sans aucun doute la « Croix de Provence » qui domine la partie ouest de la montagne. Elle est installée non pas au sommet de la Sainte-Victoire, au Pic des Mouches qui culmine à 1011 mètres, mais sur un pic qui se détache bien plus du massif, à 948 mètres d’altitude. Plusieurs croix se sont succédé depuis la première, installée au XVIème siècle par un marin provençal en perdition, qui avait fait vœux d’édifier une croix au sommet de la première montagne qu’il apercevrait à son retour sur terre. Une seconde croix en bois remplaça la première, en 1775 mais disparue en moins d’un siècle, et une troisième croix fut érigée en 1842. Celle croix fut elle aussi pillée par des pèlerins qui en prenaient un morceau en guise de relique. La croix actuelle est donc la quatrième croix, et fut réalisée entre 1871 et 1875. Elle a été réalisée grâce à une souscription publique, dans le but de conjurer les maux pouvant frapper la Provence. La croix, mesurant 19 mètres de hauteur, porte le nom des souscripteurs et des paroisses donatrices dans son cœur métallique. Du pied de cette croix, on peut apercevoir le pays provençal sur 360°.

Le patrimoine de la montagne, c’est également le prieuré Sainte-Victoire construit à côté d’une chapelle, datant du XVIIème siècle, en mémoire à l’ermite Saint Ser. Le massif possède également deux ouvrages, les barrages de Zola, édifié par le père d’Emile Zola, et le Barrage de Bimont, mis en service en 1952. Un patrimoine mondialement connu se situe notamment sur la commune de Beaurecueil, toujours dans le massif, il s’agit de plusieurs gisements d’œufs de dinosaures. La montagne possède également une carrière d’où était auparavant exploité le Marbre d’Aix, agrégat de teinte rosée et de coupe composite, qui était utilisé dans les villas huppées du pays d’Aix, il a également été utilisé pour les socles des sculptures de la fontaine de la Rotonde à Aix-en-Provence. La carrière n’est plus exploitée de nos jours, et elle est accessible à pieds. Enfin, vous pourrez apercevoir des vestiges d’un aqueduc qui conduisait l’eau de la Sainte-Victoire vers Aix-en-Provence, en récupérant l’eau en amont du village de Saint-Antonin.

Le massif de la Sainte-Victoire est un site de promenades et de balades reconnu avec près de 250 kilomètres de sentiers labélisés pour tous niveaux, mais il fait aussi le bonheur de nombreux sportifs, en quête de découvertes et/ou de sensations fortes, avec du VTT, de l’escalade ou encore du parapente accompagné par un moniteur expérimenté. Pour des randonnées de plusieurs jours, vous trouverez des refuges et des gîtes pour groupes ! Pour une sortie familiale, le pied de la Sainte-Victoire offre de nombreuses possibilités de pique-nique, de balades, d’activité de cerfs-volants ou encore pour des parties de pétanques !

Comment ne pas parler du massif de la Sainte-Victoire sans aborder Paul Cézanne ? Le peintre provençal a tenu un rôle primordial dans la reconnaissance du massif. Cézanne a su profiter de la lumière éclaboussant la Sainte-Victoire, et jouant avec le relief et la végétation du massif. Au travers d’une soixantaine de toiles, Paul Cézanne est devenu Le peintre de la Sainte-Victoire.

Véritable merveille de la nature, le site de la Sainte-Victoire vous offrira un panorama extraordinaire au Pic des Mouches, avec un vue par temps clair sur la mer au sud, le Mont-Ventoux au nord et les Alpes côté est. Reconnu « Grand Site de France » depuis 2004, le massif est considéré comme un joyau du patrimoine français à préserver. Chaque année, un rassemblement d’amoureux de la Sainte-Victoire est organisé, avec des chants et danses provençales, nommé le Roumavagi di Santo Venturi.



La Montagne Sainte-Victoire, Muse de Paul Cézanne

Vous souhaitez nous suivre sur Facebook : rien de plus simple, aimez la page sur Suivez-nous sur Facebook !



Découvrir le relief de la Provence :

Les Montagnes:
- les Alpilles : massif s'étendant de la Durance au Rhône, de Lamanon jusqu'en Arles.
- le Luberon : massif provençal s'étirant de Cavaillon à Manosque.
- la Montagne de Lure : Trésor méconnu de Haute Provence.
- le Mont-Ventoux : Géant de Provence trônant sur la Provence.
- la Sainte-Victoire : La muse de Cézanne.

Les Plateaux :
- le Plateau de Valensole : Grenier de la Provence, Haut-lieu de la culture de la lavande.
- le Plateau d'Albion : Champs de Lavande à perte de vue, mêlés au champs de blé, voici un tableau vivant de la Provence.

Cliquez ici pour remonter en haut de la page !

© www.notreprovence.fr

Suivez-nous sur Facebook
2006 - 2017 | Plan du site | Francais - English - Contact
© Copyright : Toutes les images et les photos de ce site ne doivent pas être utilisées sans notre accord.