LA FORET DES CEDRES, PETIT LUBERON

La Forêt des Cèdres, comme son nom l’indique, est une forêt peuplée de cèdres, aujourd’hui majestueux. Elle est située dans le Vaucluse, sur le Massif du Luberon, dans la partie ouest du massif appelée le Petit Luberon. La Forêt des Cèdres s’étend sur les communes de Bonnieux et de Ménerbes. S’étalant sur près de 250 hectares, un sentier botanique est aménagé pour faire découvrir la faune et la flore qui s’est installée dans cette étonnante forêt. Ouvert gratuitement au public, c’est un lieu idéal pour les randonnées, les balades familiales ou simplement pour des pique-niques. C’est devenu un lieu de sortie pour les provençaux à la recherche de fraîcheur par les belles journées estivales.

C’est en 1861 que nait la Forêt des Cèdres. L’initiative en revient à des forestiers qui plantèrent des graines de cèdres du Moyen Atlas Algérien. L’idée principale était de reboiser sur quelques hectares le sommet du Petit Luberon, à une altitude de près de 700 mètres. Le choix s’est porté vers cet arbre Méditerranéen car il possède plusieurs avantages. Tout d’abord, c’est un arbre Méditerranéen qui s’adapte donc aux sols arides et aux températures chaudes. Un autre avantage est qu’il est, parmi les arbres Méditerranéens, le moins inflammable et le moins combustible. Il faut également savoir que son bois est d’une grande qualité. Il est dense, imputrescible, coloré, odorant et résistant aux insectes. Il peut donc être utilisé en menuiserie. Enfin, le cèdre est un arbre qui compose des paysages splendides, grâce à sa forme irrégulière et à ses jolies couleurs variées. Son feuillage dense permet de créer un climat tempéré dans le sous-bois, agréable pour les visiteurs ainsi que pour la végétation.

Ces premiers cèdres plantés en 1861 se plaisent bien dans le petit Luberon, et donnent naissance à partir des années 1920 à une seconde génération de cèdres, étendant la zone de la forêt, jusqu’à s’étendre sur environ 60 hectares en 1930. Un dramatique évènement aurait pu mettre fin à cette belle aventure. En effet, en 1952, un immense incendie ravage les sous-bois du massif du Luberon. Heureusement, les cèdres vont résister aux flammes et le cœur de la cédraie sera le seul résistant à cet incendie. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, cet incendie sera le point de départ de l’expansion des cèdres. En effet, après quelques années, de nouveaux cèdres reprirent la place de leurs aînés disparus dans l’incendie et gagnèrent même sur une plus vaste superficie grâce à une faculté de régénération de l’espèce, et grâce à la nudité du sol due à l’incendie de 1952. C’est alors la naissance de la troisième génération de cèdres. En 2018, la Forêt des Cèdres s’étend sur près de 250 hectares sur les communes de Bonnieux, Lacoste et Ménerbes.

La cédraie est aujourd’hui gérée par l’Office Nationale des Forêts (ONF). Des coupes sont régulièrement effectuées afin d’éclaircir la forêt et de garantir le renouvellement de la forêt. Ce bois est ensuite utilisé localement dans la menuiserie et la construction. Grâce à la présence des cèdres depuis plus de 150 ans, la qualité du sol a été nettement amélioré, favorisant un micro climat tempéré humide. En plus des randonneurs qui viennent profiter de cette fraîcheur lors des chaudes journées estivales, des espèces d’arbustes ont aussi profité de ce climat pour se développer, et certaines espèces végétales rares sont d’ailleurs protégées et interdites de cueillette. Enfin, une dernière espèce prospère dans cet environnement, le champignon.

La Forêt des Cèdres a été aménagée et un sentier botanique permet aux randonneurs et aux cyclistes de la découvrir de l’intérieur, et de s’informer grâce aux panneaux d’informations concernant la géologie, la faune et la flore. Le sentier botanique est aménagé en partie pour un accès aux personnes handicapées. Un parking gratuit est disponible à l’entrée du site. La promenade d’environ 3 kilomètres, permet un moment exceptionnel en rencontrant une flore diverse ainsi qu’une faune abondante représentée par des écureuils, des oiseaux et même des sangliers. L’odeur des cèdres embaument la balade, rendant le moment inoubliable. Un sentier mène jusqu’au point de vue du Portalas, qui offre une vue admirable sur la vallée de la Durance, avec en arrière-plan les Alpilles, l’Etang de Berre ou encore la Sainte-Victoire.

Vous souhaitez nous suivre sur Facebook : rien de plus simple, aimez la page sur Suivez-nous sur Facebook !


© www.notreprovence.fr

Suivez-nous sur Facebook
2006 - 2019 | Plan du site | Francais - English - Contact
Partenaires: tv-direct.fr
Comparateur en ligne Demain La Veille
© Copyright : Toutes les images et les photos de ce site ne doivent pas être utilisées sans notre accord.