LA LEGENDE DES OCRES DE ROUSSILLON.

La légende de Dame Sermonde est une histoire d’amour dramatique qui s’est déroulée durant le Moyen-Âge, au XIIème siècle. Elle s’est déroulée sur le versant nord des monts du Luberon, à quelques kilomètres d’Apt, dans le village provençal de Roussillon. Dans le château de village, vivaient entre autres le Seigneur Raymond d’Avignon, son épouse Dame Sermonde, et un jeune page et troubadour, Guillaume de Cabestan, fils du Seigneur de Cabestan dans les Hautes-Alpes, envoyé à Roussillon faire son apprentissage de chevalier.

Le Seigneur Raymond d’Avignon était un Seigneur terrible qui menait son royaume de main de fer, et faisait régner la terreur. Ce Seigneur, marié à Dame Sermonde, avait une grande passion : la chasse. Cette passion le conduisait à délaisser son épouse des journées entières. Dame Sermonde restait alors souvent seule avec le jeune Guillaume de Cabestan, et ils commencèrent par créer des liens jusqu’à devenir amoureux l’un de l’autre. Le jeune troubadour composait alors des chants pour son amoureuse qu’il lui chantait durant les journées de chasse du Seigneur. Ils vivaient en parfaite harmonie une passion enflammée, jusqu’à ce que les proches du Seigneur, se doutant de quelque chose, rapportèrent au Seigneur l’histoire d’amour entre sa mariée et le jeune troubadour.

Fou furieux en apprenant la nouvelle, le Seigneur Raymond décida d’amener Guillaume de Cabestan à la chasse afin de se venger. Au cours de la partie de chasse, il poignarda à l’aide d’une dague le jeune amant de son épouse d’un coup dans le dos. Sans pitié, il lui trancha la tête et lui arracha le cœur. De retour au château, il demanda à son cuisinier de préparer le cœur de l’amant pour le prochain repas. Lors du repas, Dame Sermonde se régala de se mets qu’elle trouva particulièrement délicieux. Le Seigneur trouva alors le moment judicieux pour apporter la tête de l’amant à son épouse, et lui apprendre qu’elle venait de déguster son cœur !

Folle de chagrin, Sermonde se précipita en haut des falaises de Roussillon, et se jeta dans le vide. Son corps s’écrasa plusieurs dizaine de mètres plus bas. Le sang colora alors à jamais les terres de Roussillon et des alentours, jusqu’à l’actuel Colorado Provençal, à proximité de Rustrel. Les Ocres de Roussillon étaient nées !

Vous souhaitez nous suivre sur Facebook : rien de plus simple, aimez la page sur Suivez-nous sur Facebook !


© www.notreprovence.fr

Suivez-nous sur Facebook
2006 - 2018 | Plan du site | Francais - English - Contact
Partenaire: tv-direct.fr
© Copyright : Toutes les images et les photos de ce site ne doivent pas être utilisées sans notre accord.