banniere du site www.notreprovence.fr


RAIMBAUT DE VAQUEIRAS, CELEBRE TROUBADOUR.



Raimbaut de Vaqueiras, Troubadour Provençal


Raimbaut de Vaqueiras est un des plus illustres troubadours provençaux. Originaire du village de Vacqueyras, dans l’actuel Vaucluse, entre Carpentras et Orange, il est le fils du fou du village, nommé Peiror. Comme pour la plupart des troubadours du XIIème siècle, sa vie fut écrite près d’un siècle plus tard, et suscite encore aujourd’hui plusieurs contestations. Plusieurs versions existent, mais elles se rejoignent sur des grands axes.

Né entre 1155 et 1160, Raimbaut grandit abandonné à lui-même, aime écrire des poèmes et apprend à jongler. Il s’attache à la personne du prince d’Orange, Guillaume des Baux. A ses côtés, il apprend l’art des troubadours. A cette époque, les troubadours vantaient l’amour chevaleresque et glorifiaient la bravoure. Ces troubadours étaient incontournables lors des tournois de chevaliers, lors des cérémonies de donations ou tout autre célébration qui se tenaient dans la joie et le plaisir. Ils allaient de château en château, contre gîte et couvert, et étaient accueillis avec plaisir dans les grandes salles des châteaux ou leur poésie nouvelle, provençale, était comprise de tous, de Saragosse à Toulouse, et de Montferrat à Marseille. Ces troubadours, qui sillonnaient les provinces du sud de la France, utilisaient la langue d’oc, alors peu utilisée, et mis de côté au profit du latin. Les troubadours, tels Raimbaut de Vaqueiras, mais aussi Raimbaud d’Orange, Cadenet d’Apt ou Gui de Cavaillon, donnèrent ainsi naissance à un renouveau du mouvement littéraire provençal !

Raimbaut se fait une renommée aux alentours des années 1180, lorsqu’en 1177 l’occasion lui est donnée lors d’un tournoi de montrer son talent. A partir de là, lié d’amitié avec la famille des Baux, ils composent des serventes en leur honneur et racontant leurs histoires. En 1190, Raimbaut quitte sa Provence natale pour rejoindre le nord de l’Italie, puis Montferrat en 1192. Hôte privilégié de Montferrat, une devient un des troubadours préféré de la cour. Il prend part, aux côtés du Marquis de Montferrat, à la conquête de la Sicile, ainsi qu’à la IVème croisade à partir de 1202. C’est à cette époque, précisément le 4 septembre 1207, que l’on perd sa trace en Grèce, date à laquelle on attribue sa mort, après la conquête de Constantinople.

Il s’éprit durant son passage à Montferrat de Béatrice, la sœur du marquis et l’épouse de Henri del Carret. Il composa alors pour celle qu’il appelle Bel Cavaller, augmentant son répertoire et le rendant multi langues. Son œuvre totale de 33 lyriques, elle est reconnue comme initiatrice de poésie italienne, autant par le « Carros » multilingue qui inspira Pétrarque, que par la première des « Estampidas » qui fut louée par Dante.

Trois cycles ont été identifié : le premier cycle correspond à la période d’avant Montferrat et avant la rencontre avec Béatrice, soit la période provençale de Raimbaut. Le second cycle se situe lorsque le Troubadour se trouvait à Montferrat, période durant laquelle Béatrice est incontournable dans tous les poèmes de Raimabut. Enfin vient le troisième et dernier cycle, qui correspond à la période des Croisades, lorsqu’il prend part aux différentes conquêtes.

Raimbaut est devenu un Troubadour reconnu, utilisant diverses langues telles que le provençal, mais aussi le gascon ou encore l’italien. Le fameux poète vauclusien Pétrarque s’en inspira grandement, notamment de son « Carros ». Ce dernier, composé en 1201 lors du cycle de Montferrat, est le plus connu des poèmes de Raimbaut. L’histoire conte une imaginaire guerre de dames, jalouses, venues de diverses régions italiennes et savoyardes. Ces dames affrontent Béatrice les armes à la main, montées dans un char cuirassé de peaux de porc, appelé le « Carros ». Il va de soi que sa Bel Cavaller en sortira indemne et que toutes ces dames reconnaîtront la merveilleuse beauté de la dame Béatrice. Ce poème mêle brillamment l’humour et la fantaisie.

De nos jours, une fontaine porte son nom dans le village de Vacqueyras, construite en 1866. Ce buste fut inauguré en 1899 en présence du félibre Frédéric Mistral. Une curiosité concernant le village, est que son nom a totalement disparu du site Internet de la commune depuis quelques années, et que la Cave du Troubadour a été rebaptisé sans aucune référence à Raimbaut. On ignore pour quelle raison, le fameux Raimbaut générait-il ? A quand la destruction de sa fontaine ?



Le buste de Raimbaut de Vaqueiras, Troubadour Provençal

Vous souhaitez nous suivre sur Facebook : rien de plus simple, aimez la page sur Suivez-nous sur Facebook !



Découvrir le folklore en Provence:

- le costume traditionnel: les costumes traditionnels de Provence.
- les groupes folkloriques: annuaire des groupes folkloriques provençaux.
- le Galoubet Tambourin: instruments folkloriques provençal, symbole de la musique provençale !
- les expressions marseillaises: Expressions marseillaises.
- les exressions et proverbes provençaux: Expressions provençales.
- les jeux de boules: le jeu provençal et la pétanque.
- Embrasser Fanny: Expression utilisée lors d'une partie de pétanque.
- les marchés provençaux: symbole de la région, permet de découvrir les spécialités locales.
- le pastis: l'apéritif provençal, véritable institution en Provence.
- le pénéquet: le petit somme provençal.

Venez découvrir les Vieux Métiers en Provence:
- L'Amoulaire: le Rémouleur provençal.
- L'Estrassaire: le Chiffonnier provençal.
- Marchande de limaçons: Vendeuses de petits escargots.

Découvrez le Folklore de la Camargue:
- Les Manades: Qu'est-ce qu'une manade camarguaise ?
- Fanfonne Guillierme: La plus grande Manadière de Camargue.
- Les Ferrades: Les Ferrades de Camargue.

Cliquez ici pour remonter en haut de la page !

© www.notreprovence.fr

Suivez-nous sur Facebook
2006 - 2016 | Plan du site | Francais - English - Contact
© Copyright : Toutes les images et les photos de ce site ne doivent pas être utilisées sans notre accord.