S Festo Vierginenco, fête traditionelle et populaire de Provence !

FESTO VIERGINENCO.

La tradition de la « Festo Vierginenco » en Provence remonte au 17 mai 1903. Cette fête fut créée en 1903 par Frédéric Mistral. Le but de cette fête était de revaloriser le costume provençal qui était de moins en moins porté dans nos villages, et de glorifier les jeunes filles qui portaient le costume d’Arlésienne d’adulte pour la première fois. A l’origine, le plus célèbre des félibres souhaitait que chaque village fête sa « Festo Vierginenco ». En effet, à cette époque, la mode parisienne est synonyme d’élégance. C’est pourquoi Frédéric Mistral a eu cette idée d’inciter les jeunes filles provençales à se distinguer, et à faire en sorte que le costume soit non seulement un symbole, mais également un honneur !

Frédéric Mistral créa et organisa les deux premières éditions, à Arles. Si la première édition rassembla 28 jeunes filles, la seconde fut un véritable succès et lança sur de bons rails cette fête populaire provençale. Cette seconde édition se déroula au théâtre antique d’Arles, et 370 jeunes filles défilèrent en costume. Frédéric Mistral présida la dernière « Festo Vierginenco » le 15 juin 1913, et remit de ses propres mains une broche en argent ornée d’un buste d’Arlésienne et un diplôme dessiné par Léo Lelée.

Si Frédéric Mistral souhaitait que chaque village possède sa « Festo Vierginenco », seul de nos jours le village des Saintes-Maries-de-la-Mer a conservé cette journée traditionnelle. C’est le Marquis de Baroncelli qui l’organisa jusqu’en 1939, lui donnant un franc succès et en faisant une grande fête populaire. De nos jours, cette tradition est perpétuée grâce à la « Nacioun Gardiano » qui l’organise encore aujourd’hui, le dernier dimanche de juillet.


Frédéric Mistral, Festo Vierginenco en 1903

Lors de cette journée, les jeunes filles de 15 ans portent pour la première fois le costume provençal ainsi que son fameux ruban. Ces « Chatouno » se présentent accompagnées de leur marraine, vêtues d’un costume et coiffé du ruban qui le caractérise, elles s’engagent à perpétuer les traditions provençales. Lors de cet évènement, c’est d’abord la volonté de porter le costume qui est célébré, les jeunes filles et leurs marraines sont toutes sur un pied d’égalité : fichu blanc, ruban bleu, et cotonnade !

En souvenir aux années de présidences de Frédéric Mistral, les jeunes filles, après le défilé, reçoivent un diplôme créé par Frédéric Mistal et dessiné par Léo Lelée. La journée de déroule au fil des animations typiquement provençales : messe en « lengo nostre », abrivado, danses provençales, bénédictions des poulains, etc… C'est de nos jours un véritable hommage aux traditions et au costume provençal.


Vous souhaitez nous suivre sur Facebook : rien de plus simple, aimez la page sur Suivez-nous sur Facebook !


© www.notreprovence.fr

Suivez-nous sur Facebook
2006 - 2018 | Plan du site | Francais - English - Contact
Partenaire: tv-direct.fr
© Copyright : Toutes les images et les photos de ce site ne doivent pas être utilisées sans notre accord.