ABRIVADO.

Les Abrivado trouvent leurs origines à l'époque à laquelle les taureaux étaient amenés des verts pâturages aux arènes. Pour minimiser les risques d'incidents durant ce trajet, le troupeau était entouré par une dizaine de cavaliers. Lors des traversées des villages, les valets de ferme tentaient par tous les moyens de faire échapper quelques taureaux de la surveillance des Gardians afin de leur sauver la vie. Devant ces perturbateurs, les gardians lançaient leurs chevaux au galop afin de traverser les villages à vive allure et ainsi décourager toute perturbation. En provençal, le verbe abriva signifie accélérer, exciter.

De nos jours, ce déplacement des manades a donné lieu à la tradition des Abrivado, fête spectaculaire se tenant dans les villages de Camargue et des communes environnantes. Durant ce jeu taurin, les rues du village sont fermées et des taureaux sont alors lâchés. Des gardians parcourent alors le trajet jusqu'aux arènes à travers les rues du village. Des attrapaïres-attrapeurs en provençal- sont dispersés sur le parcours et tentent par tous les moyens de faire échapper des taureaux : jet de pétard, de farine, les attrapaïre sont toujours nombreux à défier les gardians !

A la fin de l'Abrivado, a lieu la bandido. Elle représente le retour des taureaux des arènes aux prés. Durant cette représentation, les taureaux défilent plusieurs fois sur un trajet beaucoup plus court. Ils passent une première fois tout seul chacun leur tour, encadrés de deux gardians, puis par deux et enfin par quatre. Les attrapaïre tentent cette fois-ci de capturer les taureaux, en les attrapant par la queue ou par les cornes.

Dans certains villages, des concours d'Abrivado ont lieu. Ces concours mettent aux prises plusieurs manades qui s'affrontent. La manade ramenant le plus de taureaux aux arènes est déclarée vainqueur, même si dans certaines communes, d'autres critères entrent en compte, comme les habits des gardians, la vitesse, le harnachement ou encore le travail de conduite.

Cette tradition a gardé toute son authenticité et reste avant tout un jeu taurin qui rassemble de nombreux villageois, touristes et amateurs de courses taurines.


Vous souhaitez nous suivre sur Facebook : rien de plus simple, aimez la page sur Suivez-nous sur Facebook !


© www.notreprovence.fr

Suivez-nous sur Facebook
2006 - 2019 | Plan du site | Francais - English - Contact

© Copyright : Toutes les images et les photos de ce site ne doivent pas être utilisées sans notre accord.