LA NESQUE, AFFLUENT DE LA SORGUE.

La Nesque est une rivière provençale qui coule dans la partie nord du département du Vaucluse. Après avoir pris sa source sur le flanc est du Géant de Provence, le Mont-Ventoux, la Nesque effectue son trajet sur le Plateau d'Albion et dans la plaine du Comtat Venaissin, avant de se jeter dans la Sorgue après un trajet de plus de 50 kilomètres. On peut distinguer trois tronçons distincts sur son parcours, la « Haute Nesque », les Gorges de la Nesque, et la « Basse Nesque ». La Nesque tire son nom de la Divinité romaine Annesca, représentée sous forme d’une femme porteuse d’eau et d’épis de blé, symbolisant la vie, la richesse et l’abondance.

C’est sur le Plateau d’Albion, au sud du village d’Aurel à une altitude d’environ 720 mètres, que la Nesque prend sa source. C’est le point de départ du premier tronçon, pour un trajet d’environ 10 kilomètres. Cette partie du trajet de la Nesque voit la rivière parcourir les champs de lavandes en direction du sud-ouest jusqu’au village de Monieux, en arrosant celui de Sault auparavant. Les eaux de la Nesque entrainaient entre le XVIIIème et le XXème siècle un peu moins d’une trentaine de moulins à grains. Après avoir arrosé le village de Monieux, la Nesque alimente un plan d’eau aménagé, appelé lac du Bourguet en aval du village. C’est ici que se termine le premier tronçon, à une altitude de 625 mètres.

A partir de ce lac, la Nesque entre dans sa partie la plus spectaculaire, où elle a formé les magnifiques Gorges de la Nesque, certainement les plus spectaculaires de Provence après les Gorges du Verdon. Ces Gorges sauvages, entaillées dans les roches calcaires des Monts du Vaucluse, possèdent par endroit des hauteurs de près de 400 mètres entre la rive et la Nesque au fond des Gorges. L’endroit le plus impressionnant de ce Canyon grandiose étant sans aucun doute le Rocher de Cire, avec une falaise vertigineuse à couper le souffle ! Les Gorges ont accueilli il y a près de 60.000 ans les premiers habitants de la région, et de nombreux objets et restes osseux ont été découverts. Dans cette partie, le niveau d’eau de la Nesque est faible, à cause du système karstique, qui entraine des pertes des eaux dans le sol. Grâce à un système de traceur à l’iode, on a pu découvrir que les eaux de la Nesque qui se perdent dans ce sol karstique ressortent tout du moins en partie à Fontaine-de-Vaucluse, à près de 30 kilomètres de là ! Les Gorges se terminent après un parcours d’une quinzaine de kilomètres, à proximité du village de Méthamis, à une altitude de 270 mètres. La route qui surplombe les Gorges continuent quant à elle jusqu’à Villes-sur-Auzon. C’est une route touristique par excellence pour les touristes et les cyclistes, avec ses magnifiques panoramas, ses tunnels et arches de pierres au milieu d’une nature préservée. Pour les amateurs de randonnées, vous aurez la possibilité de découvrir les Gorges par un sentier au fond des Gorges.

La dernière partie du trajet de 27 kilomètres se situe après les fameuses Gorges de la Nesque, à partir du village de Méthamis, après avoir quitté la montagne. La Nesque continue son trajet en suivant l’axe sud-ouest jusqu’à Venasque en arrosant les communes de Blauvac et de Malemort-du-Comtat, puis repart sur un axe nord-ouest pour arroser la commune de Saint-Didier avant de reprendre l’axe sud-ouest et de traverser le village de Pernes-les-Fontaines avant de terminer sa course en direction de l’ouest, et de se jeter dans la Sorgue Velleron en rive droite, au niveau du Pont de Capelly à Althen-des-Paluds.

Vous souhaitez nous suivre sur Facebook : rien de plus simple, aimez la page sur Suivez-nous sur Facebook !


© www.notreprovence.fr

Suivez-nous sur Facebook
2006 - 2019 | Plan du site | Francais - English - Contact
Partenaire: tv-direct.fr
© Copyright : Toutes les images et les photos de ce site ne doivent pas être utilisées sans notre accord.