LES HISTOIRES INSOLITES PROVENCALES.

La "molasse calcaire" de Fontvieille : Le village de Fontvieille connut son essor le plus spectaculaire au XIX ème siècle avec l'exploitation des carrières de molasse calcaire, vite surnommée "pierre de Fontvieille". Méconnue jusqu'alors hors des limites du pays arlésien, la molasse servait pourtant à la fabrication des grands Mas camarguais depuis le XVII ème siècle. C'est grâce à l'apparition du train et en s'appuyant sur une nouvelle législation élargissant la marge de manoeuvre des carrières que ces dernières purent exporter leur production !

La culture du chardon : Il faut savoir qu'une curieuse mais prospère activité s'était développée dès la fin du XVIII ème siècle dans la campagne de Saint-Rémy-de-Provence. Elle devait d'ailleurs durer jusqu'à l'aube du XXème siècle. Il s'agissait de la culture du chardon. On entretenait la fleur piquante non pour faire des bouquets champêtres de caractère, comme certains les affectionnent de nos jours, pour mais en utiliser les têtes. Séchées et habilement préparées, ces dernières servaient à peigner les étoffes.

La découverte de Berthier : Grandeur et décadence... Au début du XIX ème siècle, le village des Baux de Provence ne comptait plus que 460 habitants lorsque survînt la découverte du minéralogiste Berthier. C'est en 1822, que ce dernier révéla un minerai de couleur feuille morte. Il s'agissait de la bauxite, un nom dérivé de Baux naturellement, dont on extrait l'aluminium. La carrière des Baux est aujourd'hui fermée et l'extraction de la Bauxite a laissé un paysage tourmenté qui, peu à peu, reprend son aspect naturel.

De Cocteau à Thuilier : On rappelle volontiers que Mistral rêvait de faire des Baux une authentique capitale. On sait moins, en revanche, qu'à l'ombre du Val d'Enfer, dans les silences des carrières, Jean Cocteau y tourna son "Testament d'Ophée". Sur la base d'un aussi riche passé, le maître de l'Oustau de Baumanières, le visionnaire Raymond Thuilier, s'est alors démené pour que le village retrouve tout de sa gloire. Il y réussit, tant il est vrai que la qualité de sa table y contribua pour beaucoup !

Vous souhaitez nous suivre sur Facebook : rien de plus simple, aimez la page sur Suivez-nous sur Facebook !


© www.notreprovence.fr

Suivez-nous sur Facebook
2006 - 2018 | Plan du site | Francais - English - Contact
Partenaire: tv-direct.fr
© Copyright : Toutes les images et les photos de ce site ne doivent pas être utilisées sans notre accord.