banniere du site www.notreprovence.fr


EMILE ZOLA, POETE PROVENCAL, 1840-1902.


Emile Zola est né le 2 avril 1840, à Paris. Emile Zola arriva à Aix-en-Provence à 3 ans. Son père, ingénieur italien, décida de s'y installer parce qu'il avait un grand projet pour cette ville : faire construire un barrage et un canal qui alimenteraient la ville en eau. Son père décède en 1847 et laisse sa famille sans argent. Emile fréquente le collège Bourbon, et il fait la rencontre de Paul Cézanne, avec qui il lie une forte amitié.

Zola, souvent accompagné de son ami Cézanne, va passer une quinzaine d'années à flâner dans les ruelles et dans les alentours d'Aix-en-Provence. Mais en 1858, il décide de quitter la Provence et de se rendre à Paris afin de passer son baccalauréat et de ne plus être une charge pour sa mère. Il maintient tout de même sa relation avec Cézanne en gardant contact régulièrement par courrier, et lors de ses séjours en Provence. Après deux échecs, à cause du français, Zola commence à travailler en tant que manutentionnaire chez Hachette. Il devient rapidement chef de la publicité et noue de nombreuses amitiés avec des peintres et écrivains. Emile Zola commence en 1866, une série de vingt romans, les "Rougon-Macquart" qui décrivent la vie de deux familles sous le second Empire. Cette oeuvre colossale sera terminée en 1893, et fera de Zola un écrivain célèbre et reconnu. Il y décrit tous les milieux sociaux et dans l'un d'eux, l'oeuvre, il décrit l'histoire d'un peintre raté, lié d'amitié avec un écrivain. C'est avec la sortie de ce roman qu'il ne reverra plus son ami d'enfance Paul Cézanne, qui, à raison, se reconnaîtra dans ce roman paru en 1886. Qu'importe, Zola s'est lié d'amitié avec Gustave Flaubert et Alphonse Daudet. Il continue d'écrire, notamment une trilogie : Lourdes, Rome, Paris.

Mais Emile Zola c'est aussi l'Affaire Dreyfus. Lors de l'arrestation du capitaine, Zola ne se manifesta pas, mais à chaque campagne antisémite, Zola est révolté. Il publie un article dans le Figaro en 1896, en réaction à l'emprisonnent de Dreyfus et aux nombreuses dégradations publiques dont est victime Dreyfus. Les Dreyfusards viennent frapper à sa porte afin d'obtenir une aide de poids. C'est en 1898, le 13 janvier, qu'il publie J'accuse, lettre adressée au président de la République. Cet article a le mérite d'avoir un impact suffisant pour donner une nouvelle dimension au procès. Mais cette lettre lui vaut un procès en diffamation et écope d'un an d'emprisonnement et d'une forte amende. Il s'exile à Londres pour éviter sa peine.

Emile Zola meurt asphyxié chez lui le 29 septembre 1902, officiellement en raison d'un conduit de cheminée obstrué. Mais nombreuses personnes continuent de penser qu'il ne s'agissait pas d'un accident, notamment en raison de son engagement dans l'affaire Dreyfus.
Aujourd'hui, le nom d’Emile Zola est fortement lié à celui de la montagne Sainte Victoire, ainsi qu'à son ami d'enfance Paul Cézanne.


Vous souhaitez nous suivre sur Facebook : rien de plus simple, aimez la page sur Suivez-nous sur Facebook !



Découvrir les écrivains provençaux:

- Joseph d'Arbaud : Poète et Gardian, Joseph d'Arnaud est l'auteur de la bête de Vaccarès.
- Arène Paul : Ecrivain pratiquement inconnu, il a notamment travaillé en collaboration avec Alphonse Daudet sur des oeuvres célèbres.
- Aubanel Théodore : membre fondateur du Félibrige, il reste placé entre Mistral et Roumanille dans l'opinion publique comme un des trois piliers du renouveau de la culture provençale.
- Brunet Jean : membre fondateur du Félibrige, poète provençal mélancolique, Brunet était un utopiste, rêvant d'un Paradis terrestre.
- Castil-Blaze : Castil-Blaze fut un porte drapeau de la langue provençale à Paris.
- Crousillat Antoine-Blaise : Antoine-Blaise Crousillat a une place d'honneur dans l'histoire félibréenne, notamment en étant nommé majoral du Félibrige.
- Daudet Alphonse : Conteur et romancier, Alphonse Daudet a vécu la majeure partie de sa vie à Paris.
- Dumas Adolphe : Adolphe Dumas fut un poète très doué.
- Garcin Eugène : Eugène Garcin participa très activement au mouvement félibre.
- Gelu Victor : poète et chansonnier provençal du XIXème siècle, un des plus grands poètes en langue provençale.
- Giera Paul : membre fondateur du Félibrige, il reste surtout connu comme l'hôte de Font-Ségugne.
- Giono Jean : C'est au coeur de la Provence à laquelle il tenait tant qu'il écrira ses plus belles oeuvres et c'est dans la Provence que Giono trouvera l'inspiration de ses oeuvres.
- Mathieu Anselme : membre fondateur du Félibrige, Il laisse dans l'histoire une image d'un poète exquis, qui, avec ses rythmes et ses rimes, portera un nouveau souffle sur la Provence.
- Mistral Frédéric : Membre fondateur du Félibrige, Mistral a réhabilité la langue occitane en la portant aux plus hauts sommets de la poésie épique.
- Pagnol Marcel : s'est toujours inspiré de sa Provence natale pour devenir un des plus grands écrivains et cinéastes de son époque.
- Roumanille Joseph : véritable Père du Félibrige, Roumanille laissera l'image d'un acteur essentiel dans le développement de la culture provençale.
- Roumieux Louis : Louis Roumieux restera comme un poète du peuple sans vulgarité, c'est un des représentants les plus étincelants de l'esprit provençal
- Tavan Alphonse : membre fondateur du Félibrige, il reste comme le poète du coeur du Félibrige.
- Zola Emile : le nom d'Emile Zola est fortement lié à celui de la montagne Sainte Victoire, ainsi qu'à son ami d'enfance Paul Cézanne.

Les compositeurs:

- Saboly Nicolas : Compositeur provençal, auteur de Noëls provençaux célèbres aujourd'hui.
- Vincent Scotto : Compositeur provençal, auteur de près de 4.000 chansons, 60 opérettes marseillaises et près de 200 musiques de film.

Cliquez ici pour remonter en haut de la page !

© www.notreprovence.fr

Suivez-nous sur Facebook
2006 - 2017 | Plan du site | Francais - English - Contact
© Copyright : Toutes les images et les photos de ce site ne doivent pas être utilisées sans notre accord.