Balades aériennes en Provence, profitez de 10% avec le code promo notreprovence


PAUL ARENE, ECRIVAIN PROVENCAL, 1843-1896.



Paul Arène


Paul Arène est né le 26 juin 1843, à Sisteron et est décédé à Antibes en 1896. Ecrivain pratiquement inconnu, il a notamment travaillé en collaboration avec Alphonse Daudet sur des oeuvres célèbres. Inspiré par sa ville natale, nommé majoral du Félibrige en 1884, il a écrit des nouvelles et des poèmes en provençal.

Paul Arène effectue une licence en Lettres et Philosophie à Aix-en-Provence et s'engage dans l'enseignement en 1863. Mais son premier succès, très tôt, en 1865 avec une pièce de théâtre, Pierrot héritier lui fait quitter son poste d'enseignant. Cette même année, Paul Arène fait la connaissance d'Alphonse Daudet, qui devient rapidement son ami et avec qui il commence une longue collaboration. D'abord pour les revues, puis surtout dans les fameuses Lettres de Mon Moulin, qui seront publiées une première fois sous un pseudonyme commun : Marie-Gaston. Lors de la publication de cette oeuvre en volume, aucune allusion n'est faite à la collaboration de Paul Arène mais son style ne trompe pas les connaisseurs qui voient dans La Chèvre de Monsieur Seguin, L'élixir du Révérand Père Gaucher et Le sous-préfet aux champs le style de Paul Arène prendre le dessus sur celui de son ami Daudet.

Paul Arène fait, en 1867, deux rencontres qui vont changer sa vie : Frédéric Mistral, et Naïs Roumieux qu'il souhaite épouser. Mais devant le refus catégorique, Paul Arène est plein de désespoir et ne se mariera alors jamais. Il écrit Jean des Figues en 1868 qui restera comme son chef d'oeuvre. Il est également à cette époque en relation constante avec Joseph Roumanille, pour qui il compose ses premiers vers provençaux qui paraîtront dans l'almanach avignonnais. De retour de la guerre de 1870, Paul Arène se lance dans le théâtre et écrit Les comédiens errants 1873, L'Hôte 1875 et Le Char 1877 en partenariat officiel avec Alphonse Daudet. Mais il se sent mal à l'aise à Paris et l'écrit à Frédéric Mistral : "Je suis un exilé ici. J’ai la languison de vous, de votre Rhône, de ma Durance, de nos oliviers, de ma vigne et de ma petite soeur."

En 1879, en s'inspirant du Félibrige de Font-Ségugne, il fonde, en rassemblant ses amis méridionaux de Paris, le Félibrige parisien. A partir de 1880 il écrit plusieurs chroniques, poèmes, contes dont on peut citer Paris Ingénu 1882, Des Alpes aux Pyrénées 1884, La Chèvre d'Or 1889, Nouveaux contes de Noël 1891, Les Ogresses 1895 ou Friquettes et Friquets 1896.

Paul Arène faisait énormément de séjours dans sa ville natale qu'il appréciait pour "le mistral qui rend les chemins durs comme marbre, le ciel lisse comme un miroir". Il est décédé à Antibes, retrouvé en train d'écrire son dernier conte Le songe des îles d'or. Décédé le 17 décembre 1896 à Antibes, Paul Arène est enterré à Sisteron.


Vous souhaitez nous suivre sur Facebook : rien de plus simple, aimez la page sur Suivez-nous sur Facebook !




Paul Arène

Découvrir les écrivains provençaux:

- Joseph d'Arbaud : Poète et Gardian, Joseph d'Arnaud est l'auteur de la bête de Vaccarès.
- Arène Paul : Ecrivain pratiquement inconnu, il a notamment travaillé en collaboration avec Alphonse Daudet sur des oeuvres célèbres.
- Aubanel Théodore : membre fondateur du Félibrige, il reste placé entre Mistral et Roumanille dans l'opinion publique comme un des trois piliers du renouveau de la culture provençale.
- Brunet Jean : membre fondateur du Félibrige, poète provençal mélancolique, Brunet était un utopiste, rêvant d'un Paradis terrestre.
- Castil-Blaze : Castil-Blaze fut un porte drapeau de la langue provençale à Paris.
- Crousillat Antoine-Blaise : Antoine-Blaise Crousillat a une place d'honneur dans l'histoire félibréenne, notamment en étant nommé majoral du Félibrige.
- Daudet Alphonse : Conteur et romancier, Alphonse Daudet a vécu la majeure partie de sa vie à Paris.
- Dumas Adolphe : Adolphe Dumas fut un poète très doué.
- Garcin Eugène : Eugène Garcin participa très activement au mouvement félibre.
- Gelu Victor : poète et chansonnier provençal du XIXème siècle, un des plus grands poètes en langue provençale.
- Giera Paul : membre fondateur du Félibrige, il reste surtout connu comme l'hôte de Font-Ségugne.
- Giono Jean : C'est au coeur de la Provence à laquelle il tenait tant qu'il écrira ses plus belles oeuvres et c'est dans la Provence que Giono trouvera l'inspiration de ses oeuvres.
- Mathieu Anselme : membre fondateur du Félibrige, Il laisse dans l'histoire une image d'un poète exquis, qui, avec ses rythmes et ses rimes, portera un nouveau souffle sur la Provence.
- Mistral Frédéric : Membre fondateur du Félibrige, Mistral a réhabilité la langue occitane en la portant aux plus hauts sommets de la poésie épique.
- Pagnol Marcel : s'est toujours inspiré de sa Provence natale pour devenir un des plus grands écrivains et cinéastes de son époque.
- Roumanille Joseph : véritable Père du Félibrige, Roumanille laissera l'image d'un acteur essentiel dans le développement de la culture provençale.
- Roumieux Louis : Louis Roumieux restera comme un poète du peuple sans vulgarité, c'est un des représentants les plus étincelants de l'esprit provençal
- Tavan Alphonse : membre fondateur du Félibrige, il reste comme le poète du coeur du Félibrige.
- Zola Emile : le nom d'Emile Zola est fortement lié à celui de la montagne Sainte Victoire, ainsi qu'à son ami d'enfance Paul Cézanne.

Les compositeurs:

- Saboly Nicolas : Compositeur provençal, auteur de Noëls provençaux célèbres aujourd'hui.
- Vincent Scotto : Compositeur provençal, auteur de près de 4.000 chansons, 60 opérettes marseillaises et près de 200 musiques de film.

Cliquez ici pour remonter en haut de la page !

© www.notreprovence.fr

Suivez-nous sur Facebook
2006 - 2017 | Plan du site | Francais - English - Contact
© Copyright : Toutes les images et les photos de ce site ne doivent pas être utilisées sans notre accord.