banniere du site www.notreprovence.fr


NICOLAS SABOLY, COMPOSITEUR PROVENCAL, 1614-1675.


Nicolas Saboly est aujourd’hui connu pour être l’auteur des chants de Noël provençaux les plus populaires. Mais quand on évoque Nicolas Saboly, il faut aussi associer cet homme, qui a été maître de chapelle et organiste, aux poètes du Félibrige et notamment Frédéric Mistral qui s’inspirera avec enthousiasme de ses textes et de sa volonté de perpétuer les traditions provençales. Nicolas Saboly est né le 30 janvier 1614 dans un village vauclusien au cœur du Comtat Venaissin, à Monteux, à quelques kilomètres de Carpentras, d’Avignon, au sud du Mont-Ventoux et au Nord de la Durance. Cette situation géographique, en plein cœur de la Provence, inspirera à Saboly ses plus grandes œuvres. Il décèdera à Avignon le 25 juillet 1675.

Né dans une famille de bergers venue s’installer dans le Comtat Venaissin, le jeune Nicolas grandit au milieu des bergers et des troupeaux de moutons, ce qui le marquera jusque dans l’écriture de ses textes et poèmes quelques années plus tard. Il entre dès 1619 au collège Jésuite de Carpentras puis en 1628 à l’Université d’Avignon. Mais Nicolas Saboly se destine à la prêtrise, et arrête alors ses études pour être ordonné sous-diacre, diacre et prêtre en 1635. Quatre ans plus tard, Nicolas Saboly devient maître de chapelle de la cathédrale de Carpentras et obtient la charge de l’orgue. C’est sans doute à cette période qu’il commence à composer ses Noëls pour son cercle familial dans un premier temps. Il continuera d’exercer en tant que maître de chapelle à Arles de 1643 à 1646, puis à la cathédrale d’Aix en Provence de 1652 à 1655, puis à Nîmes en 1659 et enfin à Avignon à partir de 1668 et jusqu’à sa mort. Cette longévité ecclésiastique lui aura apporté plusieurs bénéfices ecclésiastiques comme beaucoup de prête à cette époque.

Nicolas Saboly a eu une carrière de maître de chapelle classique, comme beaucoup d’autres en son époque, mais il est resté célèbre grâce à la composition des chants de Noël en provençal, appelés aussi ses « Noëls ». Pourtant, tous les Noëls attribués à Saboly n’étaient pas tous de lui, et comme il n’existe aucun manuscrit de Saboly, il est très difficile de lister précisément ses Noëls. Par contre ces Noëls ont été publiés de son vivant entre 1669 et 1674. Près d’une cinquantaine lui sont attribués, dont seulement une dizaine de mélodies auraient été composées par Saboly. La plupart furent publiés sans la musique, car ils étaient chantés sur des airs populaires connus de tous, comme il était coutume de faire à cette époque. Grâce à ses chants, Nicolas Saboly a importé la scène de la Nativité en Provence, et lui a ajouté toutes les coutumes de la Provence. Dans ses Noëls, il parle des bergers bien entendu, reprenant leur parler et leurs coutumes. Ces airs sont repris dans les Pastorales, jouées en Provence entre Noël et la Purification, rendant ainsi célèbres les chants de Nicolas Saboly.

Les textes de Saboly resteront également comme des textes satiriques, écrits avec une plume acide, visant à moquer et critiquer toutes classes : les nobles, les magistrats, les prêtres, les riches, les pauvres… On peut citer un de ses Noëls les plus célèbres : « La Cambo me fai mau » qui aurait été créée pour moquer un prêtre boiteux situé dans l’entourage de Saboly.

Nicolas Saboly reste aujourd’hui comme l’âme de la tradition provençale autour de Noël en langue provençale. Nombreuses sont ses compositions qui sont encore rééditées de nos jours, et même si vous ne savez qu’il en est l’auteur, nombre d’entre nous avons fredonné un air de Saboly. Il aura aussi été une source d’inspiration pour les félibres du XIXème siècle, Roumanille ou Mistral, qui reprendront « Coupo Santo » avec une variation des paroles et du rythme pour devenir l’hymne provençal !


Vous souhaitez nous suivre sur Facebook : rien de plus simple, aimez la page sur Suivez-nous sur Facebook !



Découvrir les écrivains provençaux:

- Joseph d'Arbaud : Poète et Gardian, Joseph d'Arnaud est l'auteur de la bête de Vaccarès.
- Arène Paul : Ecrivain pratiquement inconnu, il a notamment travaillé en collaboration avec Alphonse Daudet sur des oeuvres célèbres.
- Aubanel Théodore : membre fondateur du Félibrige, il reste placé entre Mistral et Roumanille dans l'opinion publique comme un des trois piliers du renouveau de la culture provençale.
- Brunet Jean : membre fondateur du Félibrige, poète provençal mélancolique, Brunet était un utopiste, rêvant d'un Paradis terrestre.
- Castil-Blaze : Castil-Blaze fut un porte drapeau de la langue provençale à Paris.
- Crousillat Antoine-Blaise : Antoine-Blaise Crousillat a une place d'honneur dans l'histoire félibréenne, notamment en étant nommé majoral du Félibrige.
- Daudet Alphonse : Conteur et romancier, Alphonse Daudet a vécu la majeure partie de sa vie à Paris.
- Dumas Adolphe : Adolphe Dumas fut un poète très doué.
- Garcin Eugène : Eugène Garcin participa très activement au mouvement félibre.
- Gelu Victor : poète et chansonnier provençal du XIXème siècle, un des plus grands poètes en langue provençale.
- Giera Paul : membre fondateur du Félibrige, il reste surtout connu comme l'hôte de Font-Ségugne.
- Giono Jean : C'est au coeur de la Provence à laquelle il tenait tant qu'il écrira ses plus belles oeuvres et c'est dans la Provence que Giono trouvera l'inspiration de ses oeuvres.
- Mathieu Anselme : membre fondateur du Félibrige, Il laisse dans l'histoire une image d'un poète exquis, qui, avec ses rythmes et ses rimes, portera un nouveau souffle sur la Provence.
- Mistral Frédéric : Membre fondateur du Félibrige, Mistral a réhabilité la langue occitane en la portant aux plus hauts sommets de la poésie épique.
- Pagnol Marcel : s'est toujours inspiré de sa Provence natale pour devenir un des plus grands écrivains et cinéastes de son époque.
- Roumanille Joseph : véritable Père du Félibrige, Roumanille laissera l'image d'un acteur essentiel dans le développement de la culture provençale.
- Roumieux Louis : Louis Roumieux restera comme un poète du peuple sans vulgarité, c'est un des représentants les plus étincelants de l'esprit provençal
- Tavan Alphonse : membre fondateur du Félibrige, il reste comme le poète du coeur du Félibrige.
- Zola Emile : le nom d'Emile Zola est fortement lié à celui de la montagne Sainte Victoire, ainsi qu'à son ami d'enfance Paul Cézanne.

Les compositeurs:

- Saboly Nicolas : Compositeur provençal, auteur de Noëls provençaux célèbres aujourd'hui.
- Vincent Scotto : Compositeur provençal, auteur de près de 4.000 chansons, 60 opérettes marseillaises et près de 200 musiques de film.

Cliquez ici pour remonter en haut de la page !

© www.notreprovence.fr

Suivez-nous sur Facebook
2006 - 2017 | Plan du site | Francais - English - Contact
© Copyright : Toutes les images et les photos de ce site ne doivent pas être utilisées sans notre accord.