ABBAYE DE VALSAINTES, SIMIANE-LA-ROTONDE, PLATEAU D’ALBION

L’Abbaye de Valsaintes est une Abbaye Cistercienne édifiée sur le territoire de la commune de Simiane-la-Rotonde, sur le Plateau d'Albion, au lieu-dit de la Boulinette. Bien que restée dans l’ombre des autres Abbayes de l’ordre cistercien, il s’agit de la quatrième Abbaye Cistercienne de Provence, avec celles que l’on nomme « les 3 sœurs provençales » qui sont les Abbayes du Thoronet au Luc, de Sénanque à Gordes et enfin de Silvacane à La-Roque-d’Anthéron.

Les prémices de l’installation de l’Abbaye de Valsaintes sur cet emplacement remontent à la fin du XIIème siècle, alors que l’ordre cistercien est en plein essor. A cette période, l’Abbaye de Silvacane est occupée par de très nombreux moines, et 12 d’entre eux décident de s’installer dans cette Vallée Sainte, sur une terre donnée par le Seigneur de Simiane à 2 kilomètres de l’Abbaye actuelle au lieu-dit de Valsaintes, au bord de la rivière du Calavon. Les moines établirent une verrerie qui devint très réputée dans la région, et cultivèrent la terre selon les règles de leur ordre, en restant isolés du monde. L’Abbaye prospère durant le Moyen-Âge mais les moines doivent quitter les lieux suite à la peste noire et aux attaques de brigands, pour se réfugier à l’Abbaye-Mère de Silvacane.

Au XVIIème siècle, l’Abbaye renaît sur le site de son emplacement actuel, près du Grand-Rocher. Ce site a été occupé depuis la préhistoire. Une église abbatiale fut érigée et consacrée en 1672 sur les vestiges d’un ancien castrum médiéval et d’un sanctuaire celtique encore plus ancien, témoignant que ce lieu a toujours été important. Les moines reprennent leurs activités et seront de nouveaux chassés de l’Abbaye, cette fois-ci après la Révolution Française en 1790. L’édifice entre alors dans une zone de turbulences et la population se servira de l’Abbaye pour installer une bergerie dans le chœur de l’église, en dégradant fortement les décors. Par la suite, l’Abbaye deviendra une ferme, une écurie entraînant par là même sa dégradation, avant d’être complètement abandonnée. Il faudra ensuite attendre 1996 pour qu’elle soit rachetée par une association de sauvegarde, l’ATHRE, qui va la sauver. Restaurée en 1999, l’Abbaye a retrouvée sa splendeur et accueille aujourd’hui une magnifique roseraie, mais n’est plus un lieu de culte.

Après avoir franchi le magnifique portail roman du XIIème siècle classé monument historique, la visite de l’Abbaye vous permettra de découvrir l’église cistercienne Notre-Dame-des-Sept-Douleurs du XVIIème siècle qui possède un autel et un dallage du chœur en pierre de Banon, qui est un marbre local. Le chœur se situe dans la caverne primitive du Grand-Rocher. Son intérieur est finement décoré avec des frises, des corbeaux sculptés, des décors de feuilles de chêne. Si vous avez la chance de pouvoir visiter l’église le jour du solstice d’hiver, le 21 décembre, vous admirerez la lumière du soleil venant éclairer le cristal de quartz de l’autel par l’œil de bœuf se trouvant sur la face sud, c’est un moment unique et merveilleux pour nos yeux !

La suite de la visite vous mènera forcément vers la Roseraie qui possède plus de 600 variétés de roses qui fleurissent d’avril à juin, de nombreuses variétés de plantes sauvages, d’arbres et d’arbustes dont un chêne âgé de 300 ans poussant dans le rocher-dragon, dans une ambiance paisible. Vous découvrirez lors de la visite les terrasses en pierres sèches, ou restanques, aménagées par les moines cisterciens. Ce lieu est devenu un espace de référence pour la préservation de la biodiversité botanique, animale mais également minérale. En effet, dès l’entrée, vous serez surpris d’apercevoir des concrétions minérales en forme d’œufs qui sont le résultat de l’érosion du grès par le vent, le gel et la pluie, qu’on appelle les Boulinettes, rendant le sol acide. Dans un passé lointain, la croyance associait ses œufs au rocher en forme de dragon en contrebas. Un culte de fertilité fut d’ailleurs rendu à cette divinité, avec une pierre de fécondité datant d’époque celtique, aux formes arrondies rappelant le ventre d’une femme enceinte. La visite vous fera découvrir un calendrier solaire archaïque protohistorique gravé dans la roche, témoin du passage des hommes venus laisser traces de leur passage en ces lieux majestueux. Il permet de repérer les solstices et les équinoxes en fonction de la position du soleil couchant.

Une visite à l’Abbaye de Valsaintes ravira petits et grands, et sera une étape important lors de votre séjour e Haute-Provence !

Vous souhaitez nous suivre sur Facebook : rien de plus simple, aimez la page sur Suivez-nous sur Facebook !


© www.notreprovence.fr

Suivez-nous sur Facebook
2006 - 2019 | Plan du site | Francais - English - Contact
Partenaire: tv-direct.fr
© Copyright : Toutes les images et les photos de ce site ne doivent pas être utilisées sans notre accord.